Les trois lettres de l’introspection

Les trois lettres de l’introspection

La plume inspirée aujourd’hui te présente un outil d’introspection facile à utiliser avec quelques nuances : les trois lettres. Prenons âme par exemple, Â M E, s’il est question ici de parler de trois lettres…

…BEN NON CE N’EST PAS CELA ! Ce n’est pas le sujet dont on parlera ici !

Ce lien semble farfelu et pourtant…

Dans ton cheminement et quête de l’introspection voici des expériences testées qui permettront de mettre en lumière tes importants aussi tout en te donnant peut être des éléments nouveaux.

Toutes ces lettres seront écrites et protégées par le sceau du non jugement. Tu es la personne qui lit et écrit, c’est le moment de retirer les masques et les barrières que tu peux avoir lors de ces expériences.

Avant tout c’est du temps pour toi chère étincelle, ce que tu vas faire là, c’est ton introspection. Petite astuce pour cette expérience : accompagne-la de petits rituels comme par exemple une boisson, une musique, une méditation…c’est libre et c’est cadeau pour toi ! La longueur sera toujours adaptée et juste puisque c’est libre !

Alors, es-tu prête chère étincelle ?

 

 

L’être à toi-même

Imagine que ton “moi divin” / “âme” / inconscient / ton guide, ou quel que soit le nom que tu lui donnes t’écrive une lettre…C’est lui, elle, qui écrit pour toi. Ce sont tes croyances, ton univers, ton monde, qui t’invitent à donner la forme à l’ouvrage qui te parle.

Laisse les doigts filer, et quant au flot de pensées s’il est là, c’est super. Laisse tout venir, le maître mot : libre. Libre de laisser venir et s’exprimer. La focalisation sur cet aspect dissocié est importante. Lâche le contrôle, aussi difficile que ça soit, il reviendra en temps voulu. S’il décide de rester c’est toi et à toi et pour toi ! C’est ton essence, celle dont l’arôme laissera une saveur à ta mesure.

Et les résultats ? Ils seront à ton image. Je souhaite te laisser libre de ce que tu vas rencontrer, ça sera propre à ton cheminement. C’est ton introspection après tout, n’est-ce pas ? Que souhaite t’apprendre cette part de toi ?

J’ai rencontré beaucoup de plaisir de mon côté à faire cet exercice. Et de par ses surprises et apports qui peuvent m’avoir laissé perplexe, cela m’a invité à renouveler l’expérience. J’ai conservé les écrits en les datant puis en les relisant. C’est prendre de la hauteur sur l’évolution et le cheminement de ces introspections. Libre à toi d’en faire ce que tu souhaites. Les brûler ? Et pourquoi pas ! Les parfumer ? TU ES LIBRE !

 

 

Toi-même à l’être

Bon cette fois c’est l’inverse, tu écris à cette part de toi.
Même esprit dans la réalisation de cette expérience : une introspection ainsi que des fonctions supplémentaires dont peut être l’expression voire l’évacuation d’éléments importants. Qui sait, des choix peuvent aussi se manifester ?

Alors après écrit, quelques questions :

  • Qu’est-il apparu dans cette lettre ?
  • Comment abordes-tu chaque élément ?
  • Comment te sens tu en les lisant ?
  • Qu’a pu t’apporter cette lettre ?

Cette expérience diffère complètement en apports. Et pourtant, ce sont toujours les mêmes protagonistes qui sont en présence.

 

 

Lettre au jeune que je fus

Ici, pour cette dernière forme, c’est une lettre à l’enfant que tu étais à l’âge de 10 ans. Tu racontes ce que tu as vécu, tel que cela vient, ou tel que tu souhaites lui raconter. Toujours la même recette pour l’introspection : ce que tu racontes t’appartient, la censure que tu mets c’est à toi que tu l’appliques, si censure il y a.

Et quand tu censures pour l’enfant, de quoi veux tu le protéger ? De quoi te protèges-tu ?

Ce qui m’a semblé intéressant pour cet exercice, c’est qu’en conservant les écrits et à chaque nouvelle contribution le ton changeait.

  • Quels sont les évènements de ta vie que tu vas lui raconter ?
  • Quel sens cela représente de lui parler de ça ?
  • Qu’ai-je appris sur ce parcours que je puisse lui raconter ?
  • Comment est-ce que je me sens en lui racontant ce récit ?

 

Derniers mots

Si ces exercices t’ont apporté, je t’invite à partager ton expérience. Ce genre d’exercices fait partie de mes accompagnements. Ils sont spirituels, et la magie de tout cela, c’est toi. Tu es le créateur et le magicien de ta propre vie.

Ah oui et ici j’ai parlé de lettres, si tu préfères communiquer par le biais de la voix, de peinture, de l’art, par écrit manuel ou digital.  La seule “recommandation” est de conserver cette intention de destinataires.

Quant à la troisième lettre, écrire à son soi futur ?  Plus qu’à essayer !

Image de base par Marko Blažević

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.